Comment se relever quand tout semble s’effondrer ?

Le mardi 25 novembre 2014, le Pape François prononçait, à Strasbourg, son discours à l’Europe. Un discours qui ne nous a pas laissés indifférents, tant il est porteur de valeurs si fondamentales, selon nous, à l’équilibre de notre société, de notre humanité, et que nous partageons dès lors, au-delà des questions d’appartenance religieuse.


Le Pape n’est pas venu faire l’apologie du Christianisme, nous a-t-il semblé en tout cas, mais bien celle, citons-le, d’une « Europe en dialogue, qui fait en sorte que la transversalité d’opinions et de réflexions soit au service des peuples unis dans l’harmonie ». Bien que ce discours nous inspire, en tous points, respect et admiration, nous vous en proposons un court extrait qui reflète l’image que renvoie l’Europe et qui, selon nous, est assez représentative de la société actuelle de manière générale, telle que nous la vivons, telle que nous la traversons :

« Ainsi, aujourd’hui nous avons devant les yeux l’image d’une Europe blessée, à cause des nombreuses épreuves du passé, mais aussi à cause des crises actuelles, qu’elle ne semble plus capable d’affronter avec la vitalité et l’énergie d’autrefois. Une Europe un peu fatiguée et pessimiste (…). À l’Europe, nous pouvons demander : où est ta vigueur ? Où est cette tension vers un idéal qui a animé ton histoire et l’a rendue grande ? Où est ton esprit d’entreprise et de curiosité ? Où est ta soif de vérité, que jusqu’à présent tu as communiquée au monde avec passion ? »

Ainsi, quand tout semble s’effondrer, il y a toujours une personne, un fait, un événement, qui saura être notre lanterne, notre guide, à la manière d’un électrochoc, et nous rappeler le pouvoir de l’espérance, la force de la persévérance.

Aussi, je vous propose un exercice simple. Remplacez, dans cet extrait du discours du Pape François, le mot « Europe » par le mot « société » – la nôtre en l’occurrence –, ou, mieux, par votre prénom ou celui d’une personne qui, selon vous, a besoin d’un stimulus. Le résultat est intéressant. Faites-donc l’exercice, et, surtout, répondez, pour vous-même, aux questions posées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *