Eau florale, hydrolat… C’est quoi au fait ?

 

De plus en plus présentes dans les grandes surfaces, en pharmacie et parapharmacie ou dans les boutiques spécialisées, du côté des rayons cosmétiques, les eaux florales ont également la côte auprès des gastronomes en quête de saveurs et d’odeurs nouvelles. Et si on jouait un peu aux scientifiques et qu’on s’intéressait, de manière simple je vous rassure, à leur processus de fabrication ? Un petit tour d’horizon avec Isabelle Capron.


Il est très intéressant de comprendre le procédé par lequel, d’une matière première, on obtient une ou plusieurs autres matières, avec, chacune, des utilisations spécifiques.

 

De la plante à l’eau florale

Pour commencer, en deux mots, la distillation consiste à séparer, par ébullition, les différents composants d’une même matière. En procédant donc à la distillation d’une plante aromatique ou/et d’une fleur, on sépare de manière naturelle l’huile essentielle de la vapeur d’eau. L’eau florale, c’est cette vapeur d’eau condensée qui se sera chargée de molécules aromatiques pendant le processus de distillation.

Les eaux florales sont riches en principes actifs polyvalents. Autrement dit, elles possèdent des propriétés variées. Elles complètent et renforcent l’action des huiles essentielles. Aussi, elles peuvent être utilisées en toute sécurité, que ce soit pour les enfants ou les femmes enceintes.

Produits de beauté certifiés bio écocert

Les eaux florales : moins puissantes que les huiles essentielles

Si elles ont l’avantage de ne présenter aucun risque à l’utilisation, n’attendez pas toutefois des eaux florales qu’elles vous offrent les mêmes propriétés anti-infectieuses ou purifiantes des huiles essentielles. Elles ont certes des vertus purifiantes, clarifiantes, anti-inflammatoires, astringentes, antiseptiques, régénératrices, et j’en passe, mais elles sont plus diluées, et dès lors plus douces que les huiles essentielles. C’est pourquoi elles peuvent être utilisées par quasiment tout le monde, et avec en réalité très peu de précautions.

 

L’eau florale est fragile. Comment la conserver ?

L’eau florale est moins stable que l’huile essentielle. Je vous invite donc à la conserver donc dans un endroit frais et à l’abri de la lumière. De cette manière, elle se conserve généralement bien pendant deux ans. Attention, après ouverture, direction le réfrigérateur pendant 6 mois.

Mais attention, là où il y a de l’eau, les bactéries guettent. Par exemple, une exposition au soleil peut engendrer à terme un développement de germe (bactérie, champignon…) relativement important. Evitez donc pas manipuler les eaux florales avec vos doigts et refermez le flacon le plus vite possible après votre utilisation.

Eaux florales cosmétiques mais pas comestibles !

Petite mise en garde toutefois contre les eaux florales dites « cosmétiques », à ne surtout pas utiliser dans vos boissons ou autres préparations destinées à être consommées. Les eaux florales dont je vous parle sont bel et bien polyvalentes et super lucki.

Vous êtes fin prêt(e) à faire des étincelles avec vos eaux florales. Guettez votre boite email pour découvrir prochainement des lucki astuces ! Si vous n’êtes pas inscrit(e ) à la lucki newsletter, allez hop, c’est par ici (cliquer).

Et ici : tout ce qu’il faut savoir sur les eaux florales

 

Votre lucki coach, Isabelle Capron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *