Et de trois pour Nadia Chonville et Rose de Wégastrie !

C’est en 2005 qu’a paru « Rose de Wégastrie », le premier roman de l’auteure Martiniquaise Nadia Chonville. L’histoire s’est poursuivie six années plus tard, en 2011, avec la parution du tome 2. Aventures extraordinaires étaient toujours au rendez-vous d’un autre monde. Aujourd’hui, l’heure est venue pour le fidèle public de l’Auteure Martiniquaise de découvrir, enfin, la suite de l’étonnante histoire d’une Bohémienne devenue « Mazérilia, grande junale de Wégastrie ».


« J ’ouvris les yeux sur son visage. Jamais réveil ne me fut plus agréable. Dans le silence paisible de notre nid d’amour, j’entendais au loin le chant d’un oiseau annoncer le lever du soleil. Silver dormait profondément ».

C’est d’une bien belle manière qu’a choisi Nadia Chonville de (re)connecter ses lecteurs aux nouvelles aventures de Rosilia de Wégastrie.

 

Après le calme vient la tempête

Mais qu’ils ne s’y trompent pas. Cette entrée en matière pleine de charme et de sensualité n’est que la partie émergée de l’iceberg. L’autre partie ne tardera pas à se révéler, sournoisement, avec fracas, et dans la plus grande douleur. C’est que l’exil de Rosilia sur la planète Pornéliam II ne s’est pas fait, et cela ne restera pas sans conséquence.

Quant à l’ennemi, il arbore des visages et des armes inattendus, face à une Rosilia affaiblie. En effet, si la déconnexion de la gaïzer Star avec son étoile Belsémilius Bêta, source de ses pouvoirs, se confirmait, cela pourrait lui être fatal. Mais heureusement, Rosilia peut trouver soutien et réconfort auprès de ses alliés, et un douillet refuge à travers l’amour de son bien-aimé Silver, le prince de Pornéliam.

 

L’amour face au devoir et au pouvoir

Mais cet amour, sera-t-il suffisamment puissant pour survivre à la violente transformation que va subir la Mazérilia? Rien n’est moins sûr. Combattre le non-âme pour préserver la Vie dans l’Univers se révèle être une mission périlleuse.

Et pourtant, c’est ce à quoi s’attèlera Rosilia de Wégastrie, entourée de golzens Star, de gaïters Star, de gaïzers Star, mais aussi de Starlites, de Fénilins, de Fénilines et autres personnages extraordinaires, sur fond de rudes combats, tantôt sur la terre ferme, tantôt dans l’espace à dos de pécéphaltornes.

Tout un univers sorti tout droit de l’imaginaire fécond de l’Auteure pour qui chaque détail compte, et qui sert à son public un plat relevé à base de tous les ingrédients du succès : l’éternelle lutte du Bien contre le Mal, l’action, le suspens, la rivalité, les secrets, la trahison, l’amitié, l’amour… Et ce n’est que la première partie du troisième tome !… A suivre.

 

Rose de Wégastrie, tome 3 (1ère partie), Editions Paraduria, 2014, 320 p.

 

Pour recevoir des émissions et articles inspirants et les secrets d’une lucki life, abonnez-vous gratuitement en quelques clics à la lucki newsletter. Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *