L’apéro networking EWAG ou l’entrepreneuriat en ébullition

EWAG, la société d’édition des magazines MadinMag (Martinique), KaruMag (Guadeloupe), GuyaMag (Guyane), RéuMag (Réunion), a convié ce mardi 12 juillet 2016 plus deux cents personnes à son traditionnel apéro, le rendez-vous networking par excellence des entrepreneurs Martiniquais. C’était dans le cadre de la sortie du trente-deuxième numéro de MadinMag.


C’est à l’Espace Sonate, situé à la ZAC de l’Étang Z’abricot à Fort de France, que cette rencontre s’est déroulée. Le choix de ce nouveau lieu dédié à l’événementiel n’était pas anodin. Il a été créé par l’APPAHM, l’Association pour la Préparation et la Promotion des Artistes Handicapés de la Martinique, une structure qui « œuvre depuis plus de 18 ans à l’insertion culturelle, sociale et professionnelle réussie des personnes handicapées en Martinique ». Celle-ci a été fondée et est présidée par Henri Pigniat qui, justement, faisant la couverture du trente-deuxième numéro de MadinMag, était à l’honneur ce soir-là.

 

Henri Pigniat, pour l’épanouissement des personnes handicapées

Originaire d’Haïti, né aveugle, Henri Pigniat alias « Ti-Roi », vit en Martinique depuis 1976. Auteur-compositeur-interprète, chef d’orchestre, arrangeur, chanteur, organiste et pianiste professionnel, à l’évidence, cet homme distillant à souhait charisme, humour et joie de vivre, incarne les valeurs qu’il véhicule à travers ses actions. Il démontre que si le handicap prive de certaines capacités physiques, il n’altère en rien la valeur et la compétence de celle ou celui qui en est touché(e).

Henri Pigniat à l'honneur sur le MadinMag numéro 32, apéro EWAG

© Photos EWAG

Et parce que « l’art est créateur d’émotions… », il n’y avait pas meilleure opportunité, via cet espace événementiel où il sera roi, pour briser les frontières entre les personnes handicapées, souffrant souvent d’exclusion, et les autres. L’Espace Sonate érige dès lors l’art en éveilleur des consciences, en faiseur de liens, en accélérateur d’épanouissement et de bien-être pour les personnes handicapées, il se veut créateur d’un art humain, juste et altruiste.

 

L’Espace Sonate dédié à l’art, à la création, à l’événementiel en Martinique

D’ailleurs, toute entreprise qui fait appel au savoir-faire de cette équipe spéciale, peut prétendre à une remise allant jusqu’à 50% sur ses contributions AGEFIPH/FIPHFP (relative à la loi des quotas des travailleurs handicapés). Cette remise revêt plusieurs formes, des prestations de services à la mise à disposition de personnel, en passant par des activités commerciales de production, de location de salle ou encore de contrats de sous-traitance dans les locaux de l’ESAT ou dans des locaux extérieurs.

L'Espace Sonate, par l'APPAHM, événementiel en Martinique

© Groupe Pléiade / L’Espace Sonate

L’Espace Sonate propose trois salles : une salle de spectacle avec des qualités acoustiques et techniques optimisées, une salle de réunion high tech avec un design contemporain ainsi qu’une salle polyvalente pour accueillir formations, conférences, examens, cours de musique et autres activités artistiques. Un aménagement haut de gamme qui vient valider l’idée selon laquelle handicap et excellence peuvent embarquer dans la même yole : celle de la victoire.

Si le handicap prive de certaines capacités physiques, il n’altère en rien la valeur et la compétence de celle ou celui qui en est touché(e).

Il reste donc à souhaiter que cet espace prenne vie, déploie ses ailes, bouillonne d’événements et de créativité et nous inspire un art de vivre en Martinique qui n’a pas peur de bousculer croyances et préjugés.

S'inscrire à la lucki newsletter

En attendant, pour revenir à cette soirée, plusieurs autres entrepreneurs, notamment ceux qui ont fait l’objet d’articles dans le MadinMag, étaient sous le feu des projecteurs. Aussi, les petits plats étaient dans les grands, les papilles exaltées, les cartes de visite sur leur 31, les flashs-photos excités, les rencontres heureuses, la soirée riche d’échanges et de partage.

Emmanuelle de Beaufort, Fondatrice d’EWAG, était, une fois de plus, une Directrice d’éditions heureuse.

© photos à la une : EWAG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *